An

Responsable des achats chez DCM

En 2008, pendant le congé de maternité après l’accouchement de mon deuxième fils, j'ai reçu un appel inattendu concernant un poste vacant chez DCM. Bien que je n’étais pas activement à la recherche d’un nouveau poste à cette époque, le contenu du rôle à assumer ("conquérant de matières premières") m’a intrigué tout de suite et j'ai décidé d’assouvir ma curiosité. Lors du premier entretien, j'ai immédiatement senti que cela allait marcher et peu après, j'ai pris ma décision. J'avais déjà travaillé dans un contexte commercial, mais plutôt du côté des ventes. Être de l'"autre côté" dans cette fonction achat me semblait être un grand défi. J’ai immédiatement été surprise par la confiance, le crédit et les opportunités que j'ai reçus chez DCM, avant même d'avoir prouvé quelque chose de substantiel.

Chez DCM, tout le monde se connaît, les portes sont toujours ouvertes, tant au sens propre qu’au sens figuré.

Aujourd’hui, six ans plus tard, je suis responsable de l’achat des matières premières qui déterminent la qualité de nos engrais organiques. En tant que responsable des achats, j’ai des contacts avec des fournisseurs du monde entier ; c’est un défi passionnant, souvent aussi sur le plan culturel. Depuis peu, je suis également responsable de la formulation des engrais, ce qui me permet de suivre le processus tout entier de A à Z. Mon objectif consiste à acheter d’une manière compétitive, stratégique et innovante, pour que nous puissions continuer à nous développer en tant qu’entreprise et garantir la continuité de notre activité principale. Grâce à l'étroite collaboration avec différents départements de l'entreprise, notamment la production, la planification, la R&D, les ventes, le service clientèle, les finances, les enregistrements, ... nous y parvenons ensemble.

J’aime travailler chez DCM parce que c’est une entreprise familiale, où la deuxième génération participe activement à la gestion de l’entreprise. Mais entre collègues aussi, on a l’impression d’être comme une grande famille. Tout le monde se connaît et les portes sont toujours ouvertes, tant au sens propre qu’au sens figuré. J’apprécie également de pouvoir m’investir autant dans ce travail. L’autonomie dont je dispose m’encourage à faire toujours mieux.